Changement climatique pour les vignobles

Apr 22, 2021 | Blog fr

La planète fait face au réchauffement climatique et, pour comprendre sa gravité, il suffit d’analyser les plantes. Les vignobles en sont un exemple excellent : vendanges précoces, migration des vignes vers des altitudes plus élevées ou vers le nord, etc. Ces signaux inquiètent les producteurs et les climatologues.

 

La vigne, victime de surchauffe

La vigne est très sensible aux variations climatiques, en effet, les vendanges changent d’année en année. L’augmentation des températures moyennes conduit les vignes à se déplacer en altitude ou en latitude pour retrouver les mêmes conditions qu’il y avait cent ans, transférant la production de vin là où on la croyait impossible.

 

Si la température mondiale ne baisse pas d’au moins 2 °C d’ici 2050, une étude suggère que 56 % des régions viticoles mondiales pourraient disparaître. Les pays méditerranéens, dont l’Italie, seraient les plus touchés par les pertes. La Nouvelle-Zélande et le nord des États-Unis pourraient doubler la superficie cultivée. La France et l’Allemagne, en revanche, pourraient migrer les cépages. Une autre sonnette d’alarme est la production de champagne dans le sud de l’Angleterre.

 

Les solutions

Il est possible de mieux comprendre la capacité d’adaptation des cépages, en particulier des raisins indigènes, pour aider les producteurs à minimiser l’impact du changement climatique. L’augmentation de la biodiversité des vignes pourrait réduire de moitié les pertes potentielles.

La viticulture peut s’adapter par l’irrigation, la micro-aspersion (distribution de précision avec des économies d’eau élevées) ou l’ombrage.

 

Une autre possibilité pourrait être l’agro-biodiversité : augmenter la résilience des différentes espèces cultivées ou des plantes sauvages sans apporter de changements dans les régions agricoles. Cette solution n’est malheureusement pas suffisante dans les pays très chauds comme l’Espagne ou le sud de l’Italie.

 

Parmi les mesures les plus drastiques, figurent les techniques industrielles, telles que l’élimination de l’alcool, déjà largement utilisée dans les régions viticoles d’Australie, d’Espagne et d’Afrique du Sud.

 

FedericaDieni

Laurea specialistica Università Bordeaux Montaigne – Pessac, Francia

Lingue, affari e interculturalità: economia del vino, enoturismo e interculturalità

 

Seguici sui nostri canali social:

RIMANI SEMPRE AGGIORNATO! ISCRIVITI ALLA NOSTRA NEWLETTER!

…o acquista sul nostro shop

Share This